Prix de la Sirène en Colère

Monsanto remporte le Prix de la Sirène en Colère pour le pire lobbying climatique à Copenhague.

Communiqué de presse / Résultats de la vote


Image by Polyp

Des négociations cruciales de l’ONU sur le climat se déroulent à Copenhague en décembre. Alors que partout dans le monde, des individus, organisations ou mouvements sociaux appellent à une action d’envergure pour empêcher le changement climatique et assurer la justice climatique, les milieux d’affaires font du lobbying pour bloquer toute action efficace qui viserait à résoudre le problème, tout en cherchant le moyen d’en retirer des bénéfices. Le lobbying est un terme anglais qui correspond aux pressions exercées par un groupe d’intérêts afin d’influencer les prises de décision.

Le Prix de la Sirène en Colère a été organisé pour montrer le rôle pervers des lobbyistes des multinationales et pour mettre en lumière ces groupes d’affaires et entreprises qui ont fait les efforts les plus considérables pour saboter les négociations climatiques, et les autres mesures relatives au climat, tout en promouvant de fausses solutions, bien souvent profitables.

Le Prix de la Sirène en Colère tire son nom de la sirène, icône de Copenhague, mise en colère par les destructions causées par le changement climatique. Le gagnant du Prix sera choisi par un scrutin public. Lisez l’histoire de la sirène en colère.

Le vote en ligne a débuté le lundi 16 novembre.

Participez au vote et aidez à choisir quelle entreprise ou lobby a fait le plus pour bloquer toute action efficace contre le changement climatique.

Le vote se clôture le dimanche 13 décembre et le gagnant du Prix de la Sirène en Colère sera annoncé le mardi 15 décembre à Copenhague.